Commentaire AASSDN : Les 2 articles ci-dessous sont extraits du site www.armees.com. Ils mettent en avant deux PME françaises d’excellence.
– Preligens, est une véritable pépite technologique spécialisée dans l’exploitation optimale des images provenant des satellites d’observation tant optiques que radar par utilisation de l’intelligence artificielle. Cette entreprise avait fait l’objet d’une tentative de rachat par un fond américain de la CIA.
– EOS Technologie poursuit son développement sur le créneau des drones tueurs, capables de voler à 400km/h et de résister aux brouillages les plus intenses.
Ces deux PME se situent au meilleur niveau mondial tant par leur capacité d’innovation que par leur excellence technologique. Il est donc du devoir de l’Etat de soutenir le développement de ces entreprises afin de renforcer l’indépendance stratégique de notre pays.

Une nouvelle IA pour transformer l’imagerie satellitaire radar

L’entreprise française Preligens, reconnue pour son innovation dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à l’imagerie satellite, a récemment dévoilé une avancée majeure dans la technologie de surveillance. Les nouveaux détecteurs SAR (Radar à Synthèse d’Ouverture), présentés lors du GEOINT 2024 Symposium en Floride, promettent une surveillance stratégique continue, capable de fonctionner 24 heures sur 24 et par tous les temps.

Veloce 330 : le nouveau « drone kamikaze » français qui vise les blindés

Dans le secteur de la défense, l’innovation continue de redéfinir les capacités militaires sur le plan mondial. EOS Technologie, une entreprise française, vient de franchir une nouvelle étape avec le dévoilement du Veloce 330, un drone conçu pour opérer comme munition téléopérée à grande vitesse, capable de percer le blindage des chars.

Caractéristiques et capacités du Veloce 330

Ce drone, qui a récemment achevé sa troisième phase de tests avec succès, est capable d’atteindre une vitesse de 400 km/h, pouvant couvrir 50 kilomètres en seulement 16 minutes. Doté d’une technologie sophistiquée, le Veloce 330 est décrit comme un mini Shahed 238, en référence au drone iranien connu pour ses capacités offensives. Le développement de cet aéronef répond à un besoin spécifique exprimé par la Direction générale de l’armement (DGA) française pour des solutions efficaces, peu coûteuses et rapidement déployables.

Avancées technologiques et tactiques

L’une des particularités du Veloce 330 est sa résistance aux brouillages électroniques, le rendant capable de mener à bien ses missions même en présence de contre-mesures avancées. Il est équipé pour réaliser des missions de reconnaissance et d’observation en plus de ses capacités offensives. Cet engin est également conçu pour retourner à sa base en effectuant un atterrissage vertical après l’accomplissement de sa mission, ce qui illustre une avancée notable en termes de réutilisabilité et de polyvalence des drones militaires.

Le Veloce 330 marque une étape importante dans l’évolution des munitions téléopérées, offrant à la France une capacité nouvelle et stratégique dans le domaine de la défense. Avec ses innovations en matière de design aérodynamique et de technologie anti-brouillage, ce drone est prêt à jouer un rôle crucial dans les opérations militaires futures, tout en restant sous un coût unitaire fixé à 200 000 euros. Cet appareil est non seulement un exemple frappant de l’expertise française en matière de défense, mais aussi un acteur potentiel dans la redéfinition de la guerre moderne.

Recevoir les actualités par email