La découpe de la première tôle du premier SNLE 3G a eu lieu sur le site Naval Group de Cherbourg le 20 mars 2024. Ce geste symbolique marque le début de la fabrication de la coque de ces sous-marins qui assureront la posture de dissuasion française jusqu’à la fin du XXIe siècle.

Commentaire AASSDN : Le SNLE, élément essentiel de la dissuasion nucléaire française et complémentaire du système Rafale,  est une des expressions de la souveraineté nationale.
Il est le fruit de notre excellence industrielle dans les domaines hautement stratégiques des sous-marins, des missiles, du nucléaire, de l’électronique. Il est aussi l’exemple particulièrement fécond de l’indispensable coopération civilo-militaire. La dissuasion nucléaire, fondée sur une souveraineté industrielle totale dans ces domaines stratégiques, confère à notre pays une liberté d’action politique unique en Europe. Elle rappelle que la défense des intérêts fondamentaux de la France qui couvre de très nombreux domaines et cause pour laquelle l’AASSDN est engagée, est un combat du quotidien qui relève tant de l’Etat pour demeurer indépendant que de chaque Français pour rester libre.

Parmi les systèmes les plus complexes existants, les SNLE sont les pierres angulaires de la force océanique stratégique française (FOST) et assurent la permanence à la mer de la dissuasion nucléaire.

Lancé en février 2021, le programme SNLE 3G destiné à la Marine nationale, lie les armées, la Direction Générale de l’Armement (DGA), qui assure la maîtrise d’ouvrage d’ensemble, le CEA, pour les chaufferies nucléaires, et Naval Group, qui assure la maitrise d’œuvre d’ensemble des sous-marins en association avec TechnicAtome pour les chaufferies nucléaires.

Pierre Éric Pommellet, PDG de Naval Group a déclaré lors de cet événement :
« Nous sommes fiers de lancer aujourd’hui symboliquement la fabrication de la coque du premier SNLE de 3ème génération, aux côtés de la DGA, de la Direction des applications militaires du CEA, de la Marine nationale et de Technicatome ainsi que l’ensemble de nos partenaires, étatiques et industriels. À travers ce programme d’envergure, Naval Group est pleinement engagé au service de la souveraineté française et de la dissuasion nucléaire, en mobilisant l’ensemble de ses compétences, ses talents et ses moyens industriels, et en s’appuyant sur une base industrielle et technologique de défense solide, répartie sur l’ensemble du territoire français. »

Le premier marché subséquent du programme, notifié en février 2021, couvre les études de développement jusqu’à fin 2025, les approvisionnements longs délais, la réalisation des premiers éléments de la coque et de la chaufferie du premier SNLE 3G, ainsi que l’adaptation des moyens industriels de fabrication de Naval Group aux spécificités du SNLE 3G.

La production des composants principaux de la chaufferie nucléaire et de la propulsion et notamment de la cuve du 1er SNLE 3G a déjà débuté sur le site de Nantes-Indret.

Un programme industriel d’envergure inédite

Avec 125 ans d’expérience de construction de sous-marins à Cherbourg, Naval Group met en œuvre des savoir-faire uniques, hérités des bâtisseurs des navires des générations précédentes, et des compétences développées pour s’adapter à l’évolution de la menace et aux attentes de la Marine.

C’est dans ce cadre que Naval Group s’est engagé avec le programme SNLE 3G dans une nouvelle aventure industrielle majeure impliquant tous ses sites en France afin d’accueillir le plus gros sous-marin jamais construit en France.

Le sous-marin nucléaire est l’un des objets les plus complexes construits par l’homme. La construction du SNLE 3G nécessite l’intégration de près de 100 000 appareils, ainsi que des centaines de kilomètres de câbles et de circuits. Une telle réalisation demande un savoir-faire rare sur les plans technologique et industriel que très peu de pays au monde possèdent.

Cette filière d’excellence bénéficie à l’ensemble de l’industrie française navale. Près de 90 % de la valeur ajoutée du programme SNLE 3Gsera produite en France pendant plusieurs dizaines d’années, ce qui représente environ 3 000 emplois directs de très haute qualification non délocalisables.

Le programme SNLE 3G est une aventure nationale qui irriguera l’ensemble du territoire métropolitain en mobilisant plus de 400 entreprises et 400 compétences réparties sur tout le territoire : de l’Alsace à la Bretagne, de la région parisienne à Toulouse et à la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Les SNLE 3G, une nouvelle génération de sous-marins à la pointe de la technologie

Par rapport à leurs prédécesseurs, les SNLE 3G présenteront plusieurs avancées technologiques importantes, dotant ainsi la Marine nationale de capacités opérationnelles supérieures, avec des sous-marins:

  • Extrêmement discrets ;
  • Dotés d’une capacité de détection étendue, avec des senseurs au meilleur standard technologique ;
  • Dotés d’une furtivité améliorée, entre autres grâce à une meilleure hydrodynamique et à une manœuvrabilité augmentée ;
  • Dotés d’un système d’armes et d’un système de combat particulièrement performant permettant d’assurer ses missions de dissuasion jusqu’à la fin des années 2080 ;
  • Capables d’assurer un niveau de sécurité et sûreté nucléaires maximal ;
  • Adaptés aux derniers standards de conditions de vie des marins à bord, grâce notamment à une nouvelle usine de retraitement de l’atmosphère du bord.

Par ailleurs, les SNLE 2G bénéficieront de certaines de ces innovations, sans attendre l’arrivée des quatre SNLE 3G, afin de disposer de la meilleure performance au cours de leur vie opérationnelle jusqu’aux années 2050. Cette démarche incrémentale de modernisation profitera à l’ensemble de la flotte des SNLE.

image_pdfimage_print

Catégories:

Recevoir les actualités par email

Auteur: Naval Group
Lien: Voir en ligne
Date de Publication: 20 mars 2024