logofb

 

 
 
line decor
Anciens des Services Spéciaux de la Défense Nationale ( France ) - www.aassdn.org -  
line decor
 

 


 
 
 

 
 
PAGES D'HISTOIRE & " Sacrée vérité " - (sommaire)

la marraine de la promotion 2011 des inspecteurs de sécurité défense et de sûreté Navale

 

( Paulette DUHALDE, née dans l'Orne en 1921, décédée en 1945 (24 ans) à Ravensbrück )

Ouest-France / Basse-Normandie / Flers / A la une de Flers


(Edition du mercredi 08 juin 2011: " Une promotion nationale au nom de Paulette Duhalde "
La Résistante flérienne est la marraine de la promotion 2011 des inspecteurs de sécurité défense et de sûreté Navale. La cérémonie se déroulera vendredi 10 juin 2011, dans l'enceinte du fort de Vanves à Malakoff (92).


Entretien
Avec le général Antoine Creux, directeur de la protection et de la sécurité de la défense (DPSD) qui a présidé le baptême de la promotion « Paulette Duhalde » des inspecteurs de sécurité défense et de sûreté navale.


Pourquoi le choix de Paulette Duhalde comme marraine de la promotion 2011 ?
Paulette Duhalde s'est investie dans la Résistance à l'occupation allemande à l'âge de 19 ans. Elle y a accompli de nombreuses et périlleuses actions de renseignement et d'information qui ont contribué à la préparation du Débarquement allié en Normandie. Sous des aspects ordinaires, cette jeune femme de Flers, secrétaire comptable à la Banque de France, était en fait une femme extraordinaire. Les valeurs qu'elle a incarnées (courage, détermination, abnégation, maîtrise de soi) éclaireront les inspecteurs dans leurs nouvelles fonctions.


Qu'est-ce qui guide le choix d'un parrain, d'une marraine ?
Les valeurs que celui-ci ou celle-ci a portées. Les parrains ou marraines des promotions des inspecteurs évoluent notamment dans le milieu de renseignement et sont tous tombés pour la France dans le cadre de l'exercice de leur fonction.


Quels ont été les précédents parrains ou marraines ?

La promotion 2010 avait choisi comme parrain le sous-lieutenant Betsch, un homme de conviction, alliant intelligence de situation et esprit de décision. La promotion 2009 a quant à elle porté comme nom de baptême « Capitaine André Duthilleul ». Cet homme a montré les plus belles qualités d'un agent de renseignement : réorganisation de son réseau, recueil et transmission de renseignements, montage d'opérations aériennes clandestines, résistance aux interrogatoires...


En quoi consiste le baptême des inspecteurs de sécurité défense et de sûreté navale ?
Il consiste à remettre les diplômes à la nouvelle promotion des inspecteurs de la DPSD. Il s'agit d'une cérémonie annuelle qui se tient au sein de la direction centrale à l'issue d'une formation de six mois.
Qu'est-ce qu'un inspecteur de sécurité défense et de sûreté Navale ?
Un inspecteur de la DPSD est un membre de nos armées qui a fait le choix de se spécialiser dans la filière du renseignement. C'est un homme de terrain qui travaille au contact des hommes et des femmes de la communauté de la défense. Il est leur conseiller dans le domaine de la protection et a reçu une formation qui lui permet de mener des enquêtes de sécurité et de recueillir des informations qui contribueront à détecter d'éventuelles menaces pour la sécurité.


Quelles sont les actions de la direction de la protection et de la sécurité de la défense (DPSD) ?

J'aime à résumer notre action en disant que la DPSD, c'est « renseigner pour protéger ». Le service agit auprès de nos forces partout où elles sont stationnées ou déployées, en opérations comme auprès des entreprises liées par contrat à la défense. La DPSD opère essentiellement dans un cadre préventif. Elle recueille, analyse et diffuse aux autorités du ministère des renseignements relatifs aux menaces potentielles contre les intérêts de la défense. Elle apporte son conseil en matière de protection du secret de la défense nationale et contrôle l'application de la réglementation. Elle émet après enquête des avis en vue des habilitations des personnels et des entreprises. Elle contribue à la surveillance du commerce de l'armement dans un cadre interministériel.

Recueilli par Patrick BRIONNE

NDLR : Paulette DUHALDE entre dans la Résistance au sein d'un réseau appelé "Jeanne" qui vient du nom d'un responsable caennais Robert Jeanne , lieutenant de réserve de l'armée de l'Air. Agent de liaison entre le commandant Rupied , responsable national , et Esparre de Caen , Paulette Duhalde accomplit des missions secrètes et périlleuses en transmettant notamment des rapports sur la situation des troupes allemandes à l'aérodrome de Flers . Il lui arrive aussi de transporter du courrier confidentiel à Vire , Caen ou Alençon. Fin 1942 , le réseau est démantelé et les premières arrestations de résistants ont lieu . Le 9 décembre , bien qu'ayant parvenu in extremis à donner son sac à une collègue , car il contient des documents compromettants , Paulette Duhalde , est arrêté sur son lieu de travail . Lors d'un discours rendant hommage à la courageuse résistante , le maire de Flers de l'époque Henri Robbe prononcera cette phrase:" Elle est la fleur splendide d'héroïsme".

 

 

 

 

 

 
Haut de page